Quand tes futurs clients tentent le tout pour le tout !

xoxo

Ça y est, l’entreprise est lancée ! Tous les statuts et autres paperasses sont réglés. Maintenant il reste à rentrer dans le vif du sujet : obtenir des clients pour que l’affaire marche ! 

C’est certain, il y a un début à tout.

Quand on commence, nous sommes toujours « petit » (logique, on vient à peine d’arriver dans l’entreprenariat !) mais il ne faut pas négliger le savoir-faire, l’expérience, les connaissances dans nos domaines d’activités ; en l’occurrence la communication.

Nous souhaitions témoigner de nos premiers mois d’expérience en tant qu’entrepreneurs - au féminin. 

Nous sommes sûres que vous êtes nombreux à avoir vécu ces situations de négociations commerciales où les clients de vos débuts vous expliquent avec tact qu’étant donné votre lancement, vous avez besoin de visibilité pour vous faire connaître… (bon... il n’a pas totalement tort !). Il poursuit souvent en t’expliquant que c’est ton jour de chance, car grâce à ce client généreux (prêt à vous offrir son portefeuille client), vous allez pouvoir être milliardaire ! 

Ok... il est où le loup ?

On y arrive... il y a une contrepartie à tout ! 

Là, c’est le moment d’être honnête avec toi-même pour que le deal soit réellement équitable.

Car comme dirait Nexusis dans Astérix et Obélix Mission Cléopâtre : « vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation ». 

Effectivement, soit tu as en face de toi une personne qui n’a qu’une parole, que tu juges fiable. Soit, tu estimes que ce client tente de profiter de la situation. À toi de sentir le truc ! 
Souvent, deux phrases viennent à nous à ce moment :

- « C’est moi ou il me prend pour un bleu ? »
- « En même temps c’est vrai que ça pourrait être un bon compromis ». 

De notre côté, nous avons mis en place une philosophie : éviter de se faire un nœud à l’estomac. 

Si nous pensons qu’il y a un rapport de force inégal (et parfois qui cache un manque de respect), alors nous préférons calmer le truc direct. Si au contraire, nous pensons qu’il y a challenge, alors nous tentons le coup ! 

Dans tous les cas, si tu te retrouves seul face à cette situation, tu peux sonder ton entourage afin de connaître les perceptions de chacun (tu peux aussi demander à ton avocat).

Pour toi, indépendant #ThinkAboutIt

Comme toi certainement, nous avons lu des livres qui t’aident dans la gestion commerciale. 
On a bien aimé ces extraits du livre « Graphiste Indépendant » de Julien Moya : 

« Vous n’êtes pas un employé ni un salarié, mais un entrepreneur. Votre client n’est pas un employeur ni un patron, mais un client » 

« Le client qui se roule par terre en pleurant à la vue de votre premier devis et crie à l’assassin n’est pas réellement blessé dans sa chair, ni meurtri dans son âme, ni victime d’une insulte qui le mènera à la dépression. Non, vous ne lui avez pas fait du « mal ». Il est juste dans son rôle de client qui cherche à réduire votre tarif et il a choisi la pantomime, voilà tout » 

À toi d’évaluer les bonnes et les mauvaises situations.  

Aller, bisous
xoxo

Vous aimerez aussi

xoxo

Bisous Agency

97 avenue Vauban
83000 Toulon

Meryl : 06 61 43 15 04
Audrey : 06 71 11 35 08

hello@bisous-agency.com

On se
rencontre ?
xoxo

 

Les données personnelles vous concernant recueillies par Bisous Agency font l’objet d’un traitement informatique destiné à répondre à vos demandes, ainsi qu’à l’envoi de newsletters et d’invitations. Les destinataires des données sont uniquement les membres de l’entreprise Bisous Agency. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Vous pouvez également, pour un motif légitime, vous opposer au traitement des données personnelles vous concernant. Si vous souhaitez exercer ces droits merci d’adresser un e-mail à hello@bisous-agency.com

© Bisous Agency 2019 | Mentions légales | CGV | Réalisé par Bisous Agency